Header ad
Header ad

Championnat national de judo à Sikasso: Les bamakois s’accaparent la part du lion

Championnat national de judo à Sikasso: Les bamakois s’accaparent  la part du lion

La salle LamissaBengaly de Sikasso a abrité, le 22 Décembre 2018, le championnat national de Judo. Organisée par la fédération malienne de la discipline, ladite compétition a enregistré la participation de plus de 200 athlètes venus des régions de notre pays. L’évènement était présidé par le 1e vice-président de la fédération malienne de judo, le Colonel Abdoulaye Keita, en présence des autorités administratives et sportives de la région de Sikasso.

Pour cette compétition, la fédération se fixait plusieurs objectifs. Tout d’abord, il s’agissait d’évaluer le niveau des combattants maliens, mais aussi de rapprocher le judo des sikassois pour faciliter sa vulgarisation dans la région. Car, c’est la toute première fois que cette ville abrite une compétition de judo de telle envergure. Raison pour laquelle, tout le monde était mobilisé afin de relever le défi. « Nous sommes très contents et nous remercions la fédération malienne de judo pour avoir pensé à notre région afin d’abriter cette activité. C’est une fierté pour nous et nous allons tout faire pour que ce sport se développe ici » a rassuré le représentant de la Direction régionale de la jeunesse et des sports de Sikasso.

De son côté, le 1er vice-président de la Fédération malienne de judo, le Colonel Abdoulaye Keita dira que la délocalisation de cette compétition à Sikasso fait partie de la nouvelle stratégie de développement du judo que le bureau fédéral s’est fixé lors du dernier conseil national : « l’année dernière c’était à Kayes et cette année nous sommes à Sikasso. Nous allons perpétuer cette initiative afin de rapprocher d’avantage le judo de tous les pratiquants. Nous n’avons plus de choix, nous sommes obligés de travailler ainsi » a-t-il laissé entendre.

Pour la compétition proprement dite, quatorze belles affiches étaient au programme en filles et garçons. Chez les filles de moins de 48 Kg, DjénébaKonitio du GMS a damé les pions devant Kadi Diarra de Maniaboubou, tandis que l’honneur est revenu à RokiatouMaiga du dojo des rails venue à bout de Maimouna Cissé de la Zone II dans la catégorie de mois de 52 Kg. De son côté, SalimataTamboura de Kayes a mordu la poussière devant Salimata Keita du Camp Para (-57Kg). Le même sort a été réservé à Badiala Keita du Camp Para devant Aminata Diarra du dojo des rails (-63 Kg). En moins de 70 Kg, AssitanSanogo du Stade Modibo Keita a gagné devant AissataTraoré du Camp Para. Pour sa part, sans  difficulté, Aichatou Barry du Camp Para a imposé sa marque à Kadiatou Koné du dojo Maniaboubou (-78Kg). Alors qu’en plus de 78 Kg, Aminata Kanté du Camp Para a été sans pitié pour Aminata Koné du dojo Maniaboubou.

Chez les messieurs, l’assistance a également eu droit à de belles empoignades à l’image de ce duel entre Mady Sidibé du dojo Maniaboubou qui a gagné devant DougaThéra du dojo RénéCamwel en moins de 60Kg. Respectivement, Youssouf Diallo de la Zone II ( -66Kg), Lamine Kanté Camp Para ( -73Kg), Adama Traoré du Camp des gardes ( -81Kg), Vincent Diassana du Camp Para (+ 100Kg), Ousmane Diallo du Camp Para (- 100Kg et LassineNiaré du Camp des gardes ( -90Kg) ont respectivement remporté leurs combats devant Abdoudrahamane Camara du dojo Maniaboubou, Mohamed Théra du dojo RénéCamwel, Boulkassoum Traoré, sidi Touré de Kayes, Oumar Traoré de Maniaboubou et Cheick O Kané du Stade Modibo Keita.

Moussa DIARRA, Secrétaire à la Communication de la fédération malienne de judo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *