Header ad
Header ad
ALERTE

PÉDOPHILIE A DOKAN DANS LA COMMUNE DE KALIFABOUGOU : N’golo Diarra dit Moussa Kouroun viole une fillette de 4 ans

PÉDOPHILIE A DOKAN DANS LA COMMUNE DE KALIFABOUGOU : N’golo Diarra dit Moussa Kouroun viole une fillette de 4 ans

Dans la journée du jeudi 19 juin, vers 10h quand presque tous les adultes étaient occupés dans le petit village de Dokan à l’aménagement de leurs champs, le pédophile Ngolo Diarra âgé d’environ 40 ans et natif du même village est encore entre les concessions. C’est ainsi que sur l’air de jeu des enfants, il prend la fillette Aminata de 4 ans parmi ses camarades et l’amène dans les bois, selon les enquêtes. Les autres enfants ne se doutent de rien.

N’golo va abuser de l’enfant sexuellement dans les bois et les cris et débattements de l’enfant ne l’en dissuaderont pas. Il blesse violemment la fillette dans son intimité et la laisse baignante dans son sang. La fille perd ses nerfs et est atteinte  d’une paralysie mais son violeur sans foi, l’abandonne seule dans la nature et disparaît avant de mettre des feuilles sur le bain de sang.

Ce sont les cris de l’enfant dans les bois qui ont alertés des passants qui vont découvrir la triste scène. La petite, Aminata Diarra, fille de Man Coulibaly, est ramené vite à l’hôpital mais elle ne peut rien expliquer. Ce sont les médecins qui découvriront qu’elle a été blessée et sa prise en charge se poursuit.
Ainsi la chefferie a ouvert une enquête sans succès. Il a fallut l’option de recherche traditionnelle de l’auteur ” le pilon magique appelé “Kolonkalani” pour que le violeur Ngolo Diarra se rende et avoue les faits une semaine après soit la nuit dernière. L’affaire est en discussion actuellement ce jeudi matin à la mairie de la commune Rurale de KALIFABOUGOU.

Dors et déjà, j’invite les organisations de défense des enfants, la Gendarmerie Nationale, le tribunal de grande instance de Kati à prendre se dossier en main pour donner une sanction sévère à ce pervers pédophile qui est un danger pour la société.

S.O. TRAORE

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *