Header ad
Header ad

Sanctions de la CEDEAO : L’embargo sur le Mali sera levé ce vendredi

Sanctions de la CEDEAO : L’embargo sur le Mali sera levé ce vendredi

Toutes les astuces sont en faveur du Mali pour lever de l’embargo qui est en train étouffé l’économie nationale. La CEDEAO avait demandé a la junte de conféré le pouvoir au civil ou à un militaire qui est admis à la retraire pour diriger la présidence de la Transition.

Lundi dernier, la junte a désigné le Colonel major, Bah N’Daw un militaire à la retraite comme président de la Transition et le président du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) Colonel Assimi Goita est nommé comme le Vice-président de la Transition. Ces deux personnalités vont prêter le serment ce vendredi 25 septembre 2020. Suite à ce serment, le président de la Transition nommerait le même jour son Premier ministre selon nos informations. Cependant, la CEDEAO exige un Premier ministre purement civil pour lever les sanctions sur le Mali. Selon nos informations, le CNSP n’a pas d’autre choix que de respecter ce principe de la CEDEAO raison pour laquelle c’est un civil sera nommé comme le chef du gouvernement de la Transition.

Par ailleurs, l’ancien président du Nigeria Goodluck Jonathan est arrivé mercredi 23 septembre à Bamako pour une visite de 48 heures. Une semaine après le sommet d’Accra avec la junte malienne, le médiateur de la Cédéao vient voir si les conditions sont réunies pour lever les sanctions imposées par la communauté ouest-africaine au lendemain du coup d’État du 18 août. Ce dernier assistera à la cérémonie de la prestation du serment et il découvrira le nom du Premier ministre. Dans la foulée, il va informer le président ghanéen Nana Akufo Addo, président en exercice de la cédéao, qu’il revient de se prononcer sur une éventuelle levée des sanctions.

M.L. KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *