Header ad
Header ad

Culture : Adja Fanta Diabaté a présenté son album intitulé ‘’SABALI’’

Culture : Adja Fanta Diabaté a présenté son  album intitulé ‘’SABALI’’

La sortie officielle du premier album intitulé ‘’SABALI’’ de jeune artiste Adja Fanta Diabaté est prévue ce 8 février prochain. L’information a été donnée, le vendredi 1er février 2019, lors d’une conférence de presse à l’Institut français, animé par l’artiste, accompagnée par le président de réseau des communicateurs traditionnels (RECOTRAD) Moctar Koné et ses collaborateurs.

Native d’une famille griotte à Abidjan de parents maliens, Adja Fanta Diabaté pose enfin sa marque sur la scène musicale avec son premier album dénommé ˋ`SABALY’’. Selon la jeune artiste la confection de cet album a pris deux ans et composé de dix morceaux en langue malinké, Bambara, français. Interrogée sur sa motivation dans l’art de la musique, elle a affirmé qu’à ses débuts, elle voulait être instrumentiste en (Goni) mais qu’au fil du temps on lui a suggéré de prendre la guitare dont elle s’y est attachée avec enthousiasme en s’auto-formant pendant un bon bout de temps avant de s’approcher aux professionnels.

Selon elle, cet album évoque les maux de la société tout en sensibilisant  les jeunes qui sont l’avenir de l’humanité. Sans aucun featuring ou duo dans son album SABALY la jeune artiste Adja Fanta Diabaté a affirmé pourtant qu’elle est en bonne relation avec plusieurs grands artistes guinéens et maliens. Elle a par ailleurs soulevé qu’elle a passé une grande partie de son enfance auprès de Kaniba Oulé. Alors titulaire d’un Bac + 2, l’artiste a martelé avoir connu plusieurs familles d’accueil en particulier au Mali.

« Si l’artiste a une mission essentielle, c’est la sensibilisation et dénonciation pour la restauration de la cohésion sociale et l’unité », a-t-elle dit. Elle a ainsi déclaré que son morceau préféré dans son album se nomme Siguida Lakana en style rap destiné aux jeunes urbains qui s’adonnent parfois à l’incivisme et à la dépravation des mœurs.

Pour les perspectives, l’artiste Adja Diabaté a révélé que dans ses ambitions futures, elle rêve de construire un centre de formation et de répétition pour tous les jeunes non scolarisés rêvant de devenir artistes. Cependant elle a ajouté que malgré la lourdeur des tâches, seuls le courage et le dévouement peuvent permettre à un artiste de poser ses premiers jalons professionnels dont la sortie d’un album.

B. DIALLO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *