Header ad
Header ad

Le PM Boubou Cissé: Place la nouvelle année 2020 sous le signe de l’espoir, de l’espérance et du renouveau

Le PM Boubou Cissé: Place la nouvelle année 2020 sous le signe de l’espoir, de l’espérance et du renouveau

Dans son présentation des vœux de nouvel an au président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé dira que l’année 2019 a été une année difficile, éprouvante à maints égards pour notre Nation. Dès son aube, le 1er janvier, elle a connu l’effroyable massacre de Koulongo, suivi de l’horreur de Guiré, Diouara, Ogossagou, de Sobane Da, et j’en passe, a-t-il évoqué. 

Selon le PM Cissé, partout sur le territoire national, nos concitoyens ont payé un lourd tribut à l’insécurité et aux affres du terrorisme, de l’insécurité et de l’extrémisme violent. Au début de l’hivernage, nous ne fûmes pas épargnés par la furie des inondations à Bamako et ailleurs dans le pays, avec son cortège de victimes et de sinistrés. Comme si tout cela ne suffisait pas, il y eut aussi récemment Boulkessi, Mondoro, Indelimane, Tabankort et toutes ces violences que la barbarie et une guerre abjecte et obscurantiste ont imposées à notre pays. ‘’Une guerre que nous n’avons pas choisie, mais que nous allons mener avec la ferme conviction de la gagner’’, a-t-il dit. A ses dires, l’année 2019 a été également marquée par la résurgence des revendications catégorielles et une certaine crispation au niveau du dialogue politique et social. ‘’Dans cette tourmente, vous avez eu, Monsieur le Président de la République, la grande sagesse et la bonne inspiration d’initier l’Accord Politique de Gouvernance du 2 mai 2019 qui a abouti à la mise en place d’un gouvernement d’ouverture et de mission’’ a estimé le Premier ministre et non moins le ministre de l’Economie et des finances. Avant de declarer qu’en se fondant sur la légendaire Baraka de notre pays, sur la vision du président, ses ambitions et sa passion pour le Mali, ‘’j’ose placer la nouvelle année 2020 sous le signe de l’espoir, de l’espérance et du renouveau’’.

S’agissant de la consolidation de l’Etat de droit, les actions du Gouvernement ont porté sur l’amélioration du service public de la justice et des conditions de travail du personnel, le transfert des compétences et ressources aux collectivités locales, le renforcement de la décentralisation et le rapprochement de l’Administration des populations, la gestion efficace et efficiente des frontières à travers la mise en œuvre des réformes administratives et l’amélioration de la visibilité et lisibilité de l’action gouvernementale.

Pour ce qui concerne le renforcement de la cohésion nationale, il faut noter la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord pour la Réconciliation et la  Paix au Mali issu du Processus d’Alger avec l’intégration de 1 006 ex-combattants des Mouvements signataires déclarés aptes dans les rangs des Forces Armées et de Sécurité, l’intégration de 324 combattants en fin de formation, le reclassement et l’affectation de grades à 707 ex-combattants.

En matière de lutte contre le terrorisme et l’insécurité, le Gouvernement a entrepris d’énormes efforts à travers le renforcement des capacités de nos Forces de Défense et de Sécurité en effectifs, en formation, en équipements à travers la mise en œuvre de la Loi d’Orientation et de Programmation Militaire, la Loi de Programmation sur la Sécurité Intérieure. Un accent particulier a été mis sur le rehaussement du niveau du partenariat au sein de la CEDEAO et du G5-Sahel  ainsi que la coopération militaire bilatérale et multilatérale.

La production céréalière attendue est de 10 876 176 tonnes, soit 7,1 %

Dans le cadre de la promotion de la croissance inclusive, le Gouvernement a : tenu le Débat d’Orientation Budgétaire le 25 juin 2019 à l’Assemblée Nationale. Le Parlement a ainsi pu apprécier le cadrage budgétaire à moyen terme du Gouvernement.

Aussi, le Gouvernement a maintenu le prix à la consommation à 1,8 % en dessous de la norme communautaire de 3% ; soutenu le déficit budgétaire à 4,8 % en dessous de la norme communautaire de 3 % ; la croissance à 5 %. La production céréalière attendue est de 10 876 176 tonnes, soit 7,1 % d’augmentation par rapport à la campagne précédente. Pour le coton, la prévision est de 800 000 tonnes.

Dans la gestion des populations déplacées, réfugiées et des migrants, le Gouvernement a procédé à la prise en charge de 39 278 personnes déplacées internes, soit 6 146 ménages ; 8 876 personnes déplacées internes, soit 1 725 ménages ; le rapatriement de 216 personnes, soit 88 ménages ; la prise en charge de 3 802 migrants de retour (transport, restauration). Concernant la sécurité alimentaire, le Gouvernement a procédé à la distribution gratuite de 31 196 tonnes de céréales à 846 096 personnes sur l’ensemble du territoire national.

144 000 m3/jour d’eau potable

Dans la perspective d’améliorer notre système éducatif, le Gouvernement a réalisé des investissements conséquents dans les infrastructures socioéducatives, le recrutement et la formation du personnel d’encadrement. Le Gouvernement a consenti des efforts financiers importants pour l’apaisement du climat au sein de l’espace scolaire. Tout sera mis en œuvre pour éviter à l’école malienne le spectre d’une année blanche. En ce qui concerne l’accès à l’eau potable, il est à noter l’opérationnalisation de  la 1ère tranche de la station de traitement et de pompage de 144 000 m3/jour d’eau potable dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala.

Les perspectives de l’année 2020

Pour tout dire, le Président de la République, la solidarité et la cohérence, l’intensification des missions sur le terrain, la meilleure communication, la culture de l’obligation de résultats et la croisade contre les trois « i » (insécurité, incivisme, insalubrité) seront des axes importants de l’action gouvernementale au courant de la nouvelle année. Le PM Cissé a saisi cette ocassion pour rassurer le président IBK que la mise en œuvre de votre Programme « Ensemble pour la Paix et le Progrès : Notre Grand Mali avance » et la deuxième phase de votre « Programme d’Urgences Sociales » constitue pour le Gouvernement un engagement constant et sous-tend toutes nos actions au quotidien. Avant de souhaiter au président que cette nouvelle année puisse voir le couronnement de ses inlassables efforts pour la paix, la stabilité, la cohésion sociale, la réconciliation nationale, le redressement de notre pays. Qu’elle soit pour vous une année de gratifications et d’accomplissements, a-t-il dit.

B. KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *