Header ad
Header ad

Lecture de coran à Koulikoro : Les femmes Faaro innovent

Lecture de coran à Koulikoro : Les femmes Faaro  innovent

Le groupement des Femmes FAARO a organisé, ce weekend, une journée spéciale de prières et de bénédictions pour le pays, en recourant principalement aux enfants.

« Après 28 ans d’expatriation, nous avons décidé de revenir au bercail pour apporter notre pierre à l’édification de la Nation en proie à une crise multidimensionnelle depuis 2012 »,  a soutenu Mme Koudédia DOUMBIA, la Présidente du Groupement des Femmes FAARO, pour justifier l’organisation de cette « Journée spéciale de prières et de bénédictions en faveur de la paix et de la cohésion  nationale, africaine et internationale ».

« C’est notre manière de jouer notre partition patriotique et citoyenne dans  la construction de notre pays, les femmes et les enfants formant le binôme indispensable pour la réussite d’une telle entreprise », a indiqué l’ancienne Pionnière à l’école, avant d’inviter à la fin de « toutes formes de violences à l’égard des femmes, piliers de la famille et de la Nation entière ».

« Le choix de recourir aux enfants est tout un symbole pour développer et cultiver, à la base, l’amour du prochain, l’esprit de la fraternité et le vivre ensemble », a félicité, pour sa part, M. Moustaph DIARRA, le Président de l’Equipe régionale de la Réconciliation nationale.

« En s’appuyant sur les enfants, l’on sème de la bonne graine pour l’avenir », a professé M. DIARRA, par ailleurs convaincu que « l’innocence des enfants est un gage anticipé de vœux exhaussés ».

« L’amour de son pays est un acte de foi », a souligné M. Cheick Oumar TOURE, Conseiller technique au ministère des Affaires religieuses et du Culte, représentant le ministre Thierno Amadou Omar Hass DIALLO à la cérémonie d’ouverture de cette Journée, après avoir salué l’initiative à laquelle le recours aux enfants donne « un cachet particulier et sans doute salvateur ».

Auparavant, les prières ont été dites respectivement par l’Imam Aboubacar NIARE, Mgr Jean Marie TRAORE et le Pasteur Souleymane DAO.

Source : CCOM/MARC

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *