Header ad
Header ad

ONAP : Le budget 2019 s’estime à 2 412 783 482 FCFA

ONAP : Le budget 2019 s’estime à 2 412 783 482 FCFA

Les administrateurs de l’Office national des produits pétroliers (ONAP) se sont réunis, le vendredi 15 février 2019, pour tenir la 37ème session ordinaire de leur Conseil d’administration. C’était sous la présidence du Conseiller technique du ministre de l’Economie et des finances, Modibo Maiga, assisté par le Directeur général de l’ONAP, Modibo Gouro Diall.

Au cours de cette 37e session ordinaire, les administrateurs se sont penchés sur l’examen du rapport d’exécution du budget 2018 et les projets de budget et de budget-programme de l’ONAP au titre de l’année 2019.

Le Conseiller technique du ministre de l’Economie et des finances, Modibo Maiga, dira que cette 37ème session se tient dans un contexte marqué par un marché bien approvisionné avec des prix relativement accessibles. Avant de faire savoir que l’année 2018 a été globalement marquée par la baisse des cours du baril de pétrole brut de 17% qui s’explique par l’abondance de l’offre et les prévisions de ralentissement de la croissance mondiale. La baisse, enregistrée sur les derniers mois, s’est traduite par celle des prix d’acquisition des produits auprès des fournisseurs. Mais en ce début d’année 2019, les prix fournisseurs ont continué leur baisse, ce qui consacre le troisième mois de baisse consécutive des prix à la pompe, a-t-il expliqué.

Par rapport aux prévisions du budget de l’exercice 2018, il a signalé que les réalisations de recettes ont atteint 102,72%. Selon lui, ceci s’explique notamment par la dotation complémentaire destinée à la campagne de communication sur le mécanisme de taxation des produits pétroliers. Quant aux dépenses, elles ont été exécutées à hauteur de 95,22%.

Par ailleurs, il indiquera que le projet de budget 2019 de l’ONAP est soumis à approbation qui se chiffre en recettes et en dépenses à 2 412 783 482 FCFA contre 2 612 471 000 FCFA en 2018. Il baisse donc de 7,64% et cela s’explique surtout par la réduction du budget de fonctionnement.  A ses dires, l’exécution du présent projet de budget permettra la mise en œuvre des programmes essentiels qui sont, entre autres : la sécurisation de l’approvisionnement du pays en produits pétroliers de meilleure qualité;  la collecte et la diffusion des statistiques d’importation, de consommation et de vente des produits pétroliers ; les opérations de contrôle de qualité des produits pétroliers.

G. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *