Header ad
Header ad

Réduction des prix du riz et de la viande d’ici le 31 mars: Le ministre en charge du Commerce à la rencontre des acteurs

Réduction des prix du riz et de la viande d’ici le 31 mars: Le ministre en charge du Commerce à la rencontre des acteurs

Pour concrétiser l’un des engagements pris par le Gouvernement dans les doléances de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) concernant la réduction des prix du riz et de la viande à partir du 1er avril prochain, le ministre en charge du Commerce et de la concurrence, Alhassane AG Hamed Moussa a tenu, le mardi 05 février 2019, une rencontre pour en discuter avec les membres de services rattachés à son département. C’était dans la cours de la Direction générale du Commerce et de la concurrence.

Cette rencontre conjointe a rassemblé l’ensemble du personnel de la Direction générale du Commerce et de la concurrence (DGCC) et celui de l’Agence malienne de la métrologie (AMAM) et en présence des directeurs généraux respectifs. « Je suis à la Direction générale du commerce et du concurrence pour rencontrer l’ensemble du personnel des directions de services rattachés à mon ministère pour les informer des engagements pris par le Gouvernement avec l’UNTM pour la diminution des prix du riz et de la viande », a-t-il dit. Selon le ministre, cette rencontre a pour but de discuter et échanger avec les acteurs afin qu’ensemble ils puissent avoir les pistes pour la tenue concrète de cet engagement. A ses dires, il leur incombe de réfléchir très rapidement pour prendre des mesures idoines. « Il faut des mesures immédiates en matière de régulation de prix de certaines denrées alimentaires », a-t-il souligné. Et nous ferons en sorte que les mesures qui vont être prises, aient des impacts positifs sur la diminution du prix des produits ciblés au marché, a-t-il renchérit. Pour le ministre, il faut l’assurance que l’impact de ces mesures permet justement à la maitrise des prix. Il est du ministre de souligner qu’au cours de ces débats il y a eu la question de la redynamisation du comité de veille qui doit s’élargir en ajoutant les représentants des autres départements et aussi l’UNTM. Et de révéler que ce comité se réunit chaque dernier vendredi du mois.

Pour sa part, le Directeur général de l’Agence malienne de la métrologie (AMAM), Lassina Togola, a salué cette rencontre à sa juste valeur. Il a énoncé qu’à la lumière des débats, le ministre a donné dix orientations et chacune d’elles doit concourir à l’amélioration du confort des consommateurs. Et d’affirmer qu’ils feront en sorte d’ici le 31 mars que m les prix de la viande et du riz puissent diminuer pour respecter les engagements pris par le Gouvernement avec l’UNTM.

Par ailleurs, il est à souligner que les débats de cette rencontre ont permis de faire des recommandations. L’une de ces recommandations concerne le bon usage des ressources humaines et des ressources financières. « Il faut l’amélioration de la qualité des ressources humaines en les offrants des formations de qualité pour faire face aux défis », a dit le ministre.

B. KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *