Header ad
Header ad

2e édition du Maouloud du Groupe Imam Mallé : L’éducation des enfants au cœur de l’évènement

2e édition du Maouloud du Groupe Imam Mallé : L’éducation des enfants au cœur de l’évènement

La 2e édition du Maouloud de l’Association du Groupe Imam Mallé a eu lieu le weekend dernier, à Niamakoro Koko. Cette édition placée sous le parrainage du jeune engagé pour l’islam, Mamady Kaman Kanté, Président des jeunes du parti du Mouvement pour un destin commun (MODEC), avait pour thème : « Il faut éduquer les enfants car ils sont l’avenir ».

Pour magnifier cette 2e édition du Maouloud du Groupe Imam Mallé, une grande assise de prêche a été organisée dans la nuit du samedi 13 avril 2019, sous la présidence de plusieurs personnalités dont l’Imam-Moukadam de la Zawiya de Cheick Mounir Haidara de Niamakoro, Abdoul Moumine Mallé ; du président de l’Association musulmane pour la solidarité, le prêche et les études coraniques (Ams-Pec), Karamoko Koné ; du président du AGIM, Yaya Sidibé ; le parrain Mamady Kaman Kanté ainsi qu’une centaine de fidèles musulmans. Ledit prêche a été entamé par les zikr (louages d’Allah). Par la suite, plusieurs prêcheurs ont passé au micro pour rappeler aux fidèles musulmans les règles de l’Islam et le rôle qu’ils doivent amorcer pour faire avancer leur religion. Pendant une heure les assistants ont été émerveillés par le rappel des paroles de Dieu et son Prophète Mahomet (paix et salut sur lui).

Pour sa part, l’Imam Abdoul Moumine Mallé a salué les initiateurs de ce groupe et aussi les a exhorté à serrer la ceinture pour la cause de l’islam, comme cela a été recommandé par Allah et son Prophète. A ses dires, ces jeunes doivent s’organiser pour multiplier les assises de prêches afin d’empêcher les jeunes de la dérive. Concernant le thème de cette édition, l’Imam Mallé, le trouve très pertinent. Selon lui, seule l’éducation peut sauver l’humanité. Il s’agit, selon lui, d’éduquer les enfants à respecter les parents et toutes les personnes plus âgées qu’eux. « Il faut l’éducation dans nos familles. Nous devons éduquer nos enfants aux règles de la religion musulmane, aux bonnes règles de notre société compatibles avec l’islam. Ces derniers vont devenir vieillard un jour, un imam, un haut fonctionnaire, un cadre alors s’ils ne sont pas bien éduqués ils ne pourront jamais exécuter les taches confiées comme souhaités », a-t-il dit. Et de préciser qu’il ne s’agit pas d’être dans de grandes écoles et universités, non, mais d’être à l’éducation sociétale et religieuse. Avant d’indiquer qu’aujourd’hui le pays est confronté aux déficits de l’éducation morale et religieuse, car les gens volent, boivent l’alcool et s’adonnent aux choses prohibées par la religion musulmane.

Pour le président de ladite association, Yaya Sidibé, un être humain n’a été créé par Dieu que pour L’obéir. « Nous avons créé cette association pour aider notre religion qui est l’Islam, pour promouvoir le Tarquiat Tidianiya, pour éviter que les jeunes aillent boire les alcools, commettent les vols et les adultères et autres comportements incompatibles avec l’Islam », a-t-il dit. Et d’ajouter que les jeunes se rassemblent pour connaître leur religion et aider leur religion.

Quant au parrain de l’évènement, Mamady Kaman Kanté a exprimé son allégresse d’avoir été choisi comme parrain. « Je tiens à remercier ces jeunes d’avoir jeté leur dévolu sur ma modeste personne. Je suis très comblé par ce geste. Nous sommes tous jeunes et nous devrons nous donner à notre religion pour porter ses drapeaux. Pour ce faire ce genre d’initiative est à saluer », a énoncé M. Kaman Kanté. Selon lui, l’évènement était à la hauteur en termes d’organisation et surtout les passages des éminents prêcheurs. Avant de rassurer qu’il va aider ces jeunes dans ses projets pour diffuser l’islam et aussi implanter l’association dans plusieurs localités, pour permettre aux jeunes de s’intéresser à leur religion.

B. KONE (Le Fondement)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *