Header ad
Header ad

4e conférence nationale sur la protection sociale : Les acteurs raccordent leurs violons 

4e conférence nationale sur la protection sociale : Les acteurs raccordent leurs violons 
Du 30 au 31 octobre 2018, s’est tenue à l’hôtel de l’amitié la 4e conférence nationale sur la protection sociale, sous le thème : « Opérationnalisation Et Financement du Socle De Protection Sociale Au Mali ». Cette conférence qui s’inscrit dans le cadre de la 24e édition du mois de la Solidarité et de la lutte contre l’exclusion donc le thème est : « La Solidarité, une Responsabilité Citoyenne en République ». La cérémonie d’ouverture de la conférence a été présidée par le ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, Hamadoun Konaté ; du Directeur général de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), Bréhima Noumoussa Diallo ainsi que les partenaires techniques et financiers.

Retenons que l’objectif général de cette conférence nationale est de faciliter les échanges entre les acteurs nationaux de la protection sociale au Mali sur la définition, l’opérationnalisation et le financement du socle de protection sociale pour une meilleure couverture sociale de toute la population. Ainsi pendant ces deux jours les participants se sont penchés sur l’état des lieux de la mise en œuvre du plan d’actions (2016-2018) de la politique nationale de protection sociale et du processus d’opérationnalisation du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU) au Mali ; Faire l’état des lieux du processus de mise en place du Registre Social Unifié (RSU) en vue d’assurer sa fonctionnalité en 2019 au Mali ; lancer le dialogue national sur le processus d’opérationnalisation d’un socle de protection sociale pour le Mali ; procéder à la revue des différents filets sociaux et paquets protection sociale existants au niveau des différents acteurs étatiques et non étatiques ; échanger sur les défis, les opportunités de l’opérationnalisation, le financement du socle de protection sociale et les prochaines étapes ; formuler des recommandations sur l’opérationnalisation et le financement du socle de protection sociale, ainsi que les prochaines étapes ; faire une recommandation sur la fréquence de la tenue de la conférence nationale et son institutionnalisation.

Selon le ministre de la Solidarité et de l’action humanitaire, Hamadoun Konaté la présente conférence se focalisera essentiellement sur le lancement d’un dialogue national visant à définir le socle de protection sociale pour le pays. A ses dires, selon les recommandations approuvées par la 101ème session de la Conférence Internationale du Travail en 2012, les socles nationaux de protection sociale sont : « des ensembles de garanties élémentaires de sécurité sociale définis à l’échelle nationale qui assurent une protection visant à prévenir la vulnérabilité et l’exclusion sociale. ». A l’entendre, la détermination du socle de protection sociale reposera sur les quatre garanties essentielles dont un consensus sera établi au cours de ce dialogue national en vue d’une formalisation plus tard à travers des actes juridiques.

Par ailleurs, selon lui il faut un processus participatif qui repose sur l’engagement de nombreux acteurs nationaux et des partenaires techniques et financiers. Le dialogue national sera alimenté par des travaux d’inventaire et d’analyse des lacunes du système existant, de l’identification d’options pour la mise en œuvre du socle de protection sociale, d’estimation du coût des différentes options, d’évaluation d’impact sur la pauvreté, a-t-il énuméré et d’enchainer que ces deux dernières étapes permettent un arbitrage pour une définition du socle de protection sociale qui soit réaliste et qui contribue à réduire la pauvreté.

Il est à souligner qu’à l’issu de ces deux jours de travaux les participants ont élaborés des recommandations sur l’état de mise en œuvre des recommandations de la 3ème Conférence ; l’état de mise en œuvre du PAN-PNPS (2016-2018), son cadre de suivi (CNOS-PS) et les orientations du PAN-PNPS (2019-2023) ; le nexus (action humanitaire/développement) ; le lancement du dialogue national pour la définition, l’opérationnalisation et le financement du socle de la protection sociale au Mali.

S.B. TRAORE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *