Header ad
Header ad

Corps sans vie du l’Iman Yattabaré sur les réseaux sociaux : La famille Yattabaré demande des sanctions contre la clinique Pasteur

Corps sans vie du l’Iman Yattabaré sur les réseaux sociaux : La famille Yattabaré demande des sanctions contre la clinique Pasteur

“Les parents de l’Imam Abdoul Aziz Yatabaré ont eu la désagréable surprise à la Polyclinique Pasteur, les médecins venus au chevet du malade se sont plutôt évertués à prendre des photos, des images de ce dernier, au lieu de le faire bénéficier des soins médicaux salvateurs espérés”, regrette l’avocat de la famille du défunt, Me Kalifa Yaro au cours d’un point de presse.

Il s’agissait aussi d’exiger des autorités, des sanctions contre les responsables de la Polyclinique Pasteur pour la publication des images du corps sans vie de l’Imam Yattabaré sur les réseaux sociaux.  Le collectif des Association musulmanes du Mali a animé le 6 février 2019 un point de presse à la Maison de la presse pour attirer l’attention des autorités politiques et judiciaires à une enquête diligente afin que la vérité soit établie. L’avocat de la famille Yattabaré, Me Kalifa Yaro,  regrette l’assassinat lâche et ignoble d’Abdoul Aziz Yattabaré, le 19 janvier 2019 par un individu qui l’a surpris au sortir de chez lui pour aller à la mosquée afin d’y faire la prière de l’aube. “Après avoir asséné l’iman Yattabaré à plusieurs coups de bâton et de couteau. Le présumé assassin Moussa Guindo, l’a laissé gisant dans une mare de sang, tentant de se mouvoir pour entrer dans la mosquée. Les premiers individus venus secourir l’ont identifié. C’est ainsi qu’il a été admis à la Polyclinique Pasteur de Bamako, pour y être soigné, à la suite des blessures causées par des armes blanches. C’est à ce niveau, qu’il a rendu l’âme”, a-t-il rappelé.

Parlant de la publication des images du corps sans vie de l’Imam Yattabaré sur les réseaux sociaux, Me Yaro déplore que les parents de l’Imam Abdoul Aziz Yattabaré aient eu la désagréable surprise à la polyclinique Pasteur, les médecins venus au chevet du malade se sont plutôt évertués à prendre des photos, des images de ce dernier, au lieu de le faire bénéficier des soins médicaux. “Le corps du patient a été photographié, filmé au niveau de la clinique contre l’avis des parents proches, par les médecins de la Polyclinique Pasteur de Bamako, qui se sont permis même de faire défiler les photos sous le regard de parents outrés, qui ont protestés en arguant le caractère vexatoire et attentatoire de cette pratique à leur égard”, a souligné l’avocat de la famille Yattabaré. Et d’ajouter que ces médecins de la Polyclinique Pasteur ont pris sans autorisation plusieurs photographies du défunt, mais ils ont exposé et jeté en pâture le corps dénudé en facilitant à des individus sans droit d’y avoir accès et d’en prendre images et photos. “Ces photographies illégales, en ce qu’aucune réquisition de procureur les soutient, ont été par la suite publiées de façon outrageuse sur les réseaux sociaux”, a-t-il expliqué. C’est pourquoi, la famille du défunt Yattabaré à travers leur conseil accuse la Polyclinique Pasteur d’être le seul auteur de ces photographies et publications dommageables, qui portent entorse aux règles éthiques et déontologiques régissant l’exercice de la profession médicale. Ils exigent à l’autorité des sanctions contre les responsables de la Polyclinique Pasteur de Bamako pour la publication des images du corps sans vie de l’Imam Yatabaré sur les réseaux sociaux.

L. COULIBALY

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *