Header ad
Header ad

Lecture annuelle du Coran à Soliko : la 4e édition sous le signe de la cohésion et de la paix

Lecture annuelle du Coran à Soliko : la 4e édition sous le signe de la cohésion et de la paix

Le dimanche 12 avril 2020, s’est tenue la 3e édition de la lecture du saint Coran de la famille ‘’Konéla’’ à Soliko sous le signe de la cohésion sociale et de la paix. Cette cérémonie a ressemblé les filles et fils de la descendance de Mamadou Lamine Koné sous la houlette de son dernier enfant (en garçon) Karamoko Mama Koné qui est aujourd’hui le patriarche de cette grande famille. Les familles maraboutiques de la localité dont les Haidara, Kounta, Sylla etc. ont pris part.

Dans la nuit du samedi 11 avril au dimanche 12 avril il y a eu une assise de prêche au cours de laquelle le prêcheur a rafraichi les mémoires des participants sur l’islam, ses règles et ses recommandations. Connaissance de la famille, le prêcheur Bah Haidara n’a pas manqué de saluer cette belle initiative de la famille ‘’Konéla’’ qui noue la cohésion sociale entre les filles et les fils. Selon lui, l’initiative devrait être imiter par les familles de la localité, car les bénédictions constituent l’essence des êtres humains.

Ainsi, dans la journée du dimanche, une dizaine de marabouts ont procédé à la lecture du Saint Coran, la surate Yassine à plusieurs fois ainsi que le ‘’Dalahilou’’. Les bénédictions du Coran et celles de Yassine et ‘’Dalahilou’’ ont couronné les lecteurs. Dans son intervention, l’Imam du Zaouïa du Cheick Mounir Mahi Haidara de Niamakoro Moukadam Abdoul Moumini Mallé, venu pour la cause, a aussi remercié et salué la famille ‘’Konéla, via son patriarche Karamoko Mama Koné, non moins président de ladite Zaouïa, pour cette belle initiative. Il se dit très content pour la famille et a soutenu que les bénédictions et les souhaits formulés seront exaucés pour non seulement ladite famille mais aussi pour le village et voire le pays entier. Il a rendu un vibrant hommage au vieux Karamoko, car selon lui, c’est grâce ce dernier, qu’il est devenu l’imam dans la Zaouïa et est comme un père pour lui. Et de saluer l’entente entre les familles maraboutiques de la localité.

Les autres intervenants ont mis l’accès sur la pérennisation de cette lecture annuelle du Coran dans la famille pour faire les bénédictions aux défunts et aussi aux vivants. Selon eux, Dieu recommande aux êtres humains de L’invoquer et ils auront des réponses à leurs invocations. Donc, à leur dire, cette lecture annuelle qui est à sa4e édition doit être continuelle pour le bonheur de la famille, du village ainsi que du pays. En outre, après les lectures les participants se sont rendu au cimetière familial pour demander le pardon Divin aux morts.

« Je suis très comblé et je suis sûr et certain que les bénédictions seront exaucées pour tous les filles et fils de la descendance de feu Mohamed Lamine Koné » a dit le patriarche Karamoko Mama Koné et de demander aux enfants d’être souder, de s’aimer et de s’entraider. A l’en croire, l’objectif visé est de rassembler au moins dans l’année les membres de cette famille pour se connaitre et aussi faire les bénédictions pour eux-mêmes, leurs ascendants ainsi que leurs descendants. Il a souhaité aux descendants qui sont dans d’autres pays de se mobiliser fortement pour la prochaine édition.

Notons que le village de Soliko se situe à environ 15 kilomètres de côté ouest de la ville de Fana.

Vivement la prochaine édition !

B. KONE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *